Banniere de la CEB

Nos Projets de Transport

Le réseau électrique de la CEB s’étend environ sur 1 773 km de lignes haute tension 330, 161 et 63 kV sur le territoire du Bénin et du Togo avec une capacité de livraison (transformateurs de puissance) des sous stations de 800 MVA.

Dans ce réseau, 51% du parc de transformateurs ont plus de 25 ans, 44 %, de 10 à 25 ans et 5% moins de 10 ans. Dans le même temps, 50% des lignes de transport ont plus de 25 ans, 25 % de 15 à 25 ans et seulement 25% ont moins de 15 ans, d’où la nécessité de réhabiliter et de renouveler ces infrastructures.

Les Projets d’extension et de sécurisation du réseau électrique

L’objectif poursuivi à travers ces projets se résume au renforcement de la sécurisation de l’approvisionnement en énergie afin de connecter au réseau de la CEB les localités à traverser, actuellement alimentées par de petites centrales diesel fonctionnant au gasoil ou au fuel domestique, et entraînant des coûts prohibitifs de l’électricité. Au titre des actions entreprises dans ce segment, on peut citer entre autres :

  • Construction de la ligne d’interconnexion 330 kV Ghana – Togo – Bénin

 Ce projet permettra de relier la centrale thermique de Takoradi (660 MW), aux postes de Volta à proximité d’Accra, de Davié au Togo, de Sakété au Bénin, et de Ikeja West dans la banlieue de Lagos, capitale économique du Nigeria. L’amorce des travaux de cet important projet a démarré par la sécurisation sur un compte spécial des ressources nécessaires à la gestion environnementale et sociale du projet, et s’est poursuivi par le dédommagement progressif des personnes affectées, la fourniture, le montage des équipements des postes de transformation, la formation progressive des exploitants, et enfin la construction de la ligne qui a commencé par le balisage progressif desemprises.                                                                                                                                 Etat d’avancement : les travaux des postes de Sakété au Bénin et de Davié et Légbassito au Togo sont réalisés à 96,26%. Mais le Consortium SAE-GAMMON en charge de la construction des lignes présente d’importantes faiblesses, si bien que les travaux relatifs aux lignes ne sont exécutés qu’à environ 12,06%.

  • Construction de la ligne 161 kV Onigbolo – Parakou et Sakété – Porto-Novo

 Ce projet a pour but d’alimenter d’une part la ville de Porto-Novo à partir du poste existant de Sakété, et d’autre part, de créer à travers la ligne Onigbolo – Parakou une voie secours pour l’alimentation du nord Togo et du nord Bénin. La mise en œuvre de ce projet a débuté par le dédommagement des personnes affectées dans le cadre de la mise en œuvre du PGES (Plan de Gestion Environnemental et Social) et du PAR (Plan d’Action de Réinstallation), et se poursuit par les travaux de montage des équipements des différents postes.

Etat d’avancement : le Consortium SAE-GAMMON en charge de la construction des lignes accuse un important retard après le déblocage de la situation des impayés par la BEI. Néanmoins, les travaux des postes dont l’entreprise COBRA a la charge ont bien repris et avancent à un rythme encourageant.

  • Construction des lignes 161 kV Bembérékè – Kandi – Malanville et Davié – Notsé – Atakpamé

Ces projets permettront d’interconnecter au réseau de la CEB les localités de Bembèrèkè, Kandi et Malanville au Bénin d’une part, et celles de Lomé, Notsé et Atakpamè au Togo d’autre part. La réalisation de ces projets se concrétise à travers la signature progressive des contrats avec les entreprises, après l’avis de non objection de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) sur le rapport d’évaluation des offres.

Etat d’avancement : pour le projet Bembérékè – Kandi – Malanville, tous les marchés sont signés et les travaux sont en phase de démarrage. Quant au projet Davié – Notsé – Atakpamé, seul le marché de la ligne est signé ; les autres marchés sont en attente de l’avis de non objection de la BOAD.  

  • Renforcement de la capacité d’alimentation des postes de Maria-Gléta et de Kara 

L’objectif de ce projet a été atteint avec la mise en service de la nouvelle travée transformateur de puissance161/34,5/22 kV au poste de Kara et de l’extension du poste de Maria-Gléta qui a permis d’accroître la capacité de transformation et d’alimentation de la CEB dans ces postes.

Etat d’avancement : terminé.

  • Réhabilitation de la ligne 161kV Lomé – Cotonou – Onigbolo

Ce projet vise à prolonger d’au moins vingt (20) ans la durée de vie de ces lignes construites il y a plus de 40 ans. Les objectifs assignés à ce projet sont atteints à travers la réalisation des travaux de montage des équipements relatifs à la réhabilitation des postes et lignes associées, ainsi que la réalisation et la validation par la Banque Européenne d’Investissement de l’étude pour la révision de l’audit environnementale et du plan de réinstallation.

Etat d’avancement : les certificats d’achèvement sont délivrés sur tous les volets et la réception provisoire est en voie d’être prononcée. 

  • Pose de câbles de garde à fibres optiques sur les lignes Momé-Hagou – Nangbéto, Nangbéto – Bohicon et Nangbéto – Atakpamé

Ces travaux qui ont pour but d’offrir un support adéquat de transmission des données du réseau et d’améliorer la protection des lignes, ont été réalisés progressivement conformément au plan d’interruption de l’alimentation en énergie électrique.

Etat d’avancement : les travaux sont terminés et les certificats d’achèvement sont délivrés.

  • Construction du poste 161/66/20 kV de Sokodé

 L’objectif de ce projet, qui est d’alimenter en énergie électrique un des chefs-lieux de  Préfectures de la communauté, a été atteint à travers la mise en service du poste le 08  mars 2015, suivie de son inauguration le 26 mars 2015 par les Chefs d’Etat du Bénin et du  Togo.

 Etat d’avancement : terminé.

  •  Etudes de la construction des lignes d’interconnexion 161 kV Natitingou – Porga –  Dapaong

 La réalisation de ces études permettra d’élaborer un dossier bancable pour la recherche  des financements.

 Etat d’avancement : en attente de l’obtention de l’avis de non objection de la Banque Mondiale sur le projet de contrat paraphé par la CEB et le cabinet adjudicataire pour la réalisation de l’Etude d’Impact Environnemental et Social ; quant à la sélection de l’ingénieur conseil pour les études et l’élaboration des DAO, la séance de négociation/clarification est attendue courant avril 2016.

  • Modernisation du dispatching

Ce projet vise à mettre à niveau le dispatching (centre de conduite centralisée du réseau) de la CEB, du point de vue de la technologie, et à étendre son champ d’action à l’ensemble du réseau. Il comprend la réalisation des travaux et le déploiement effectif des équipements et matériels en vue de renforcer et de rendre plus fiable la téléconduite du réseau interconnecté de la CEB.

Etat d’avancement : les travaux sont exécutés à 94% et la marche industrielle est en phase de démarrage. Cependant, les travaux de réparation de la fibre optique sur les tronçons Atakpamè – Kara et frontière Togo/Bénin – Parakou sont à exécuter par la CEB pour la connexion des postes du Nord au centre de conduite. 

i.png

La planification de ces actions qui sont ci-dessus indiquées appelle un financement d’environ 174,5 milliards de FCFA sur la période de 2012 à 2021.

Sur l’ensemble de ces projets, seuls ceux relatifs aux études et à la construction de la ligne 161 kV Kara-Mango-Dapaong avec un poste à Sokodé et la ligne 161 kV Natitingou-Porga ainsi que le renforcement et la fiabilisation du réseau de transport de la CEB font objet de recherche de financement. La mise en œuvre des autres projets suit son cours normal.

                                                                                                                              

 

Statistique

Visite 86190

ARCHIVE